Roald Dahl 446x457

 

Groupe de rap originaire de la région parisienne, la Rumeur existe depuis 1997 et se définit elle-même comme hip hop underground hardcore. Et il se trouve que leur histoire prouve que cette appellation n’est pas fortuite. Ils parlent de rap de fils d’immigrés, refusent toute compromission avec les radios notamment Skyrock. Lors de la sortie de leur premier album en 2002 (l’ombre sur la mesure) ils réalisent un magazine dans lequel deux articles vont mettre le feu au poudre. Le premier attaque clairement Skyrock quand au second c’est un article parlant de violences policières en banlieue. Skyrock porte plainte mais cela n’ira pas plus loin, comme le dit Hamé un logo criblé de balles (en l’occurrence celui de Skyrock), le rap a usé jusqu’à la corde cette imagerie donc pas vraiment de quoi s’offusquer.

Plus problématique le Ministère de l’Intérieur décide de porter plainte pour diffamation publique envers la police nationale pour quelques lignes du texte d’Hamé sur les violences policières en banlieue. La procédure durera 8 années du fait de l’acharnement du Ministère de l ‘Intérieur à faire condamner l’auteur. 8 années pendant lesquels les accusés feront venir aux audiences des historiens, sociologues, policiers qui témoigneront de la réalité historique de ce texte. Et comme le dit Hamé «on s’est bien amusé». En effet le procès sert aussi d’une certaine manière à rendre encore plus public le discours de la Rumeur avec des passages télé chez Fogiel, Ardisson ou encore Denisot.

En 2010 après le deuxième pourvoi en cassation du Ministère de l’Intérieur (une première dans l’histoire de ce pays dans le cadre d’une affaire de droit de la presse) la procédure prend fin et la relaxe est confirmée.

 

 

 

 

Pendant cette période de 8 ans sortiront deux albums «regain de tension» et «du cœur à l’outrage». Celui-ci est le premier qui me soit tombé entre les mains et que j’ai donc le plus écouté. Aujourd’hui il sonne encore aussi bien, les paroles sont clairement toujours autant recherchées et hostiles à toute forme de compromis. On y parle de dépression, de rage,de la colonisation ou encore d’errance nocturne et si il ne fallait retenir que deux titres (selon moi) j’écouterai «la meilleur des polices» morceau qui ne parle justement pas de la police mais de tout ce qui tient les pauvres, les empêche de se relever et les maintient de force à leur place. Et «les bronzés font du rap» car la Rumeur s’entoure de ce qui se fait de mieux dans le rap hardcore et concerné à savoir l’équipe d’Anfalsh dont la membre la plus connue est l’excellente Casey. Mais tout l’album est vraiment à écouter, rien n’est à jeter. Tout comme toutes les sorties de ce groupe ou de ses membres.

 

 OPAC Sélection de notices