Visuel Quelqu'un à qui parler

Samuel habite dans un petit appartement sous les toits de Paris. Son travail ne le satisfait pas et il est célibataire depuis des années. Seul chez lui le soir de son anniversaire, il tente d’appeler le seul numéro qu’il connaît par cœur, celui de sa maison d’enfance. À sa grande surprise, une petite voix lui répond. C’est celle d’un très jeune garçon dont c’est aussi l’anniversaire. Samuel comprend alors qu’il est en train de parler à lui-même, avec une bonne vingtaine d’années d’écart. Commencent alors de nombreuses heures de conversation où Samuel, 35 ans, doit avouer au Samuel de 10 ans qu’il n’est devenu ni footballeur ni écrivain et qu’il n’a même pas d’amoureuse.

Adapté du roman de Cyril Massarotto, la bande dessinée de Panaccione, par son dessin, laisse apparaître une incroyable expressivité qui laisse le lecteur entrer très facilement dans la vie de Samuel. Ce personnage, donnant l’image d’un loser, s’avère être un homme sensible, drôle et touchant. Grâce à leurs échanges téléphoniques, Samuel « l’ancien » va énormément grandir face à un Samuel « le jeune » qui le pousse dans ses retranchements. Notre anti-héros, qui était en « pilotage automatique» va devenir acteur de sa vie grâce à cet enfant qui lui rappelle à chaque coup de fil qu’il doit affronter ses peurs afin de vivre sa vie.

 

 

icone loupe Dans vos médiathèques :
 
OPAC Détail de notice
 
et l'ouvrage original :

 OPAC Recherche Simple