GNR article

 


Nombreux sont les (anciens) policiers à avoir couché sur le papier les aventures de commissaires, capitaines, flics, gendarmes, etc. Et on peut dire que nous en sommes plutôt ravis ! Car qui de mieux placés pour nous raconter le 36, les enquêtes, les filatures, les gardes à vue, les relations entre collègues… que ceux qui les ont vécus quotidiennement. Ces cinq auteurs nous plongent au cœur de l’action pour des lectures intenses et surprenantes ! De plus, les cinq auteurs présentés sont tous français ! C’est officiel, le polar français ne veut plus être délaissé au profit des américains ou des nordiques…

 

Olivier Norek

Six romans à son actif et déjà une réputation que beaucoup lui envient. Lire un Olivier Norek c’est l’assurance de commencer et de finir son livre en une seule journée. Des personnages attachants, une plume vive, des sujets d’actualité… et la magie opère ! Que ce soit la trilogie mettant en scène Victor Coste et son équipe ou bien ses autres romans, Olivier Norek sait mener le lecteur par le bout du nez. Lire Olivier Norek, c’est aussi s’insurger. Contre le monde dans lequel on vit et du pouvoir qu’ont certains quand d’autres n’ont et ne sont rien. On pourrait en dire plus mais c’est dommage… Si vous n’avez jamais entendu ce nom, c’est le moment !?

 

 sale bourge

 

Christophe Molmy

Trois romans policiers et un documentaire sur la brigade de recherche et d’intervention (BRI) et déjà un nom reconnu du milieu du roman policier. Ses romans mettent en scène Renan Pessac, commissaire à la brigade de répression du banditisme et son équipe : Coline, Philippe et les autres. Et bien sûr les « méchants », les voyous, les bandits. Ceux qu’il faut arrêter… Mais ce n’est jamais aussi simple car ce que Christophe Molmy fait dans ses romans, c’est dépeindre la réalité. Parfois un peu trop et ça manque de romanesque mais c’est ce qui fait que c’est aussi intéressant. Des courses poursuites mémorables, des indics qu’il est difficile de traiter toujours comme tel… Du très bon polar comme on aime en découvrir !

 

 Retour à la terre 2

 

Bernard Petit

Le petit nouveau de la bande. Un seul roman à son actif : La traque. Après deux essais ‘transformés’, l’ex patron du 36 Quai des Orfèvres revient avec une histoire de gendarmes et de voleurs. Et on peut dire que c’est une sacrée réussite ! Collaboration entre les services français et belges, il y a du monde sur l’enquête ! Mais comme pour Christophe Molmy, ce qui marque le plus c’est la justesse du propos et l’impression de vivre l’action en direct. L’écriture est puissante et rapide, sèche comme un coup de feu. Ce qui est sûr c‘est que Bernard Petit est un auteur à suivre de près !

 

broadway

 

Jean-Marc Souvira

Déjà bien installé dans le panorama du polar français avec 3 romans et une nouvelle, Jean-Marc Souvira nous fait languir en prenant le temps entre chacun de ses ouvrages. Mais si vous êtes passés à côté de cet auteur, il est temps de rattraper votre retard ! Avec des intrigues très sombres et ne mettant pas en valeur le genre humain, Jean-Marc Souvira, commissaire divisionnaire dans la vraie vie, sait comment pointer du doigt la noirceur de notre monde. On ne peut qu’espérer que les aventures de son « héros », Ludovic Mistral – commissaire à la brigade criminelle ne vont pas s’arrêter là et qu’un nouvel opus est en cours d’écriture…

 

 JM souvira

 

Laurent Guillaume

Et pour finir, Laurent Guillaume, le plus productif de ce (petit et non exhaustif) tour d’horizon… Neuf romans dans sa bibliographie (on me dit dans l’oreillette qu’il ne va pas s’arrêter là…), trois mettent en scène Mako, policier à la brigade anti-criminalité (BAC) qui a tendance à se perdre lui-même en tentant de résoudre ses enquêtes. Laurent Guillaume a aussi écrit un essai sur le crime organisé en Afrique et plusieurs autres romans policiers. Comme le temps n’est pas extensible, Laurent Guillaume a quitté les forces de l’ordre pour se consacrer à l’écriture en 2012. Ses romans font la part belle aux fortes têtes et alertent sur les dérives de notre société.

 

L guillaume

 

Le choix de ne parler que de cinq auteurs de romans policiers français ayant été ou étant encore policiers est forcément frustrant mais tous les lister serait interminable… Il est à noter que depuis quelques années, le genre retrouve un véritable souffle. Le roman policier français est réaliste, assez violent (psychologiquement aussi bien que physiquement), proche des sujets de société et intègre de plus en plus de femmes au sein des équipes de forces de l’ordre.

 

 icone loupe Dans vos médiathèques :


OPAC Recherche Simple