GNR article

 


La littérature comme le spectacle vivant ou le cinéma nous permet de vivre des émotions à travers des personnages ou des situations. Même si ces dernières ne nous sont pas personnelles, l’empathie que nous éprouvons permet l’identification. C’est pourquoi en ce début d’année, je vous propose à travers 4 émotions de découvrir 4 romans publiés en 2020. La production littéraire étant telle qu’il est aisé de passer à côté d’une parution et revenir sur certains titres n’est jamais superflu.

 

La tristesse / Sale bourge de Nicolas Rodier

À travers l’évocation d’une famille dysfonctionnelle, le narrateur nous raconte comment il en est venu à devenir lui-même violent par manque d’amour. Un premier roman qui résonne comme une claque et dont la lecture nous bouscule, nous remue, nous questionne. Mais n’est-ce pas le propre de l’art ? Et malgré tout ce que ce roman peut nous faire ressentir, on ne peut le lâcher car jusqu’à la fin nous tentons de comprendre comment nous finissons par devenir ce à quoi on a souhaité échapper toute sa vie.

 

 sale bourge

 

La surprise / On ne touche pas de Ketty Rouf

Il est inutile de nier que ce roman m’a surprise et m’a aussi accompagnée comme un vieil ami. Bizarre me direz-vous. Joséphine est une jeune prof de philo qui est fatiguée de la routine, du manque de considération... mais à la faveur de la nuit, elle revit. De courts chapitres qui nous entraînent à continuer la lecture autant que les deux mondes de Joséphine l’entraînent dans un tourbillon. L’un salvateur, l’autre destructeur. Un premier roman qui fait mouche, nous touche et nous laisse avec de nombreuses considérations notamment sur l’estime de soi et les contraintes sociales.

 

touche pas 

 

La joie / Broadway de Fabrice Caro

Avant même d’ouvrir le livre, la joie de retrouver celui connu aussi pour ses bandes dessinées qu’il signe sous le nom Fabcaro. Mais aussi très vite, la joie de s’apercevoir qu’il n’a rien perdu de son humour décapant et de sa manière de monter en épingle un évènement banal pour le vider de sa substance et l’analyser. Car voilà la force de Fabrice Caro, nous faire rire tant l’absurdité est à son summum tout en traitant de sujets sérieux.

 

broadway 


La peur / Après le jour de Christophe Molmy

La peur est présente tout au long de ce roman, du côté des truands et des policiers. Mais pas que. Car la vie fait peur et on n’est jamais à l’abri. Christophe Molmy nous offre un troisième roman tout en subtilité et des personnages qu’on se surprend à apprécier. Loin du thriller psychologique qui joue de manière parfois abusive sur nos peurs, ce roman raconte la routine, le quotidien mais sans que ce ne soit jamais ennuyeux, au contraire. Toujours en avant, le roman ne ralentit que lorsque la vérité éclate.

 après jour

 

2021 s’annonce, elle aussi, comme une belle année littéraire avec de nombreuses surprises et des émotions fortes. Alors, lisons !

 

 icone loupe Dans vos médiathèques :


Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.