Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Gang of Four

 

blog entete articlegangoffour

 

 

Entertainment ! est tout simplement l’un des meilleurs disques, sinon le meilleur, de… rock, oui allons-y, le concept de post punk est trop réducteur et le côté funk du son de basse ne colle pas avec la froideur que peuvent avoir les groupes post punk comme Killing Joke ou encore Joy Division pour ne citer que les plus connus.


Débarrassons nous donc de ces étiquettes car ce n’est clairement pas le plus important, ici chaque morceau est un tube. Je mets au défi quiconque de ne pas être pris à bouger la tête (au minimum) en écoutant des morceaux tels que Damaged Goods ou encore I found that essence rare, que ce soit au niveau du son, des mélodies, des instruments ajoutés (l’harmonica, les cuivres) et enfin des paroles.

Celles-ci sont magnifiquement écrites et démontrent une volonté affichée de ne pas faire de compromis dans l’Angleterre de Thatcher. Le nom du groupe en lui-même aurait déjà pu nous mettre sur la piste, car il fait référence à une faction communiste chinoise, la Bande des Quatre (littéralement : gang of four), réprimée et amenée devant les tribunaux après la mort de Mao Zedong.

Le succès n’a jamais vraiment été à la hauteur de la qualité d’ensemble du groupe, mais grâce au revival rock d’il y a quelques années, des groupes comme Bloc Party, Radio 4 ou encore Franz Ferdinand se sont fait quelques millions en utilisant à nouveau cette recette imparable et ont permis, d’une certaine manière, de refaire parler du groupe.

Enfin et parce que le visuel est toujours important pour un groupe qui a un tel contenu dans ses paroles, la pochette de ce disque est totalement cynique et pertinente (l’Angleterre était encore en position de colonisateur notamment à Hong Kong). On y voit trois vignettes identiques avec un cowboy et un Indien. Dans la légende on trouve ces petites phrases lourdes de sens : « L'Indien sourit, il pense que le cowboy est son ami. Le cowboy sourit, il est heureux que l'Indien ait été dupé. Maintenant il peut l'exploiter. »

Un disque de rock, punk, funk, post punk… indispensable et curieusement, malgré ce que cette chronique peut laisser entendre, très facile d’accès.

 

 

 icone loupe Dans vos médiathèques :

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.